La technique du sac plastique


Qu’est-ce que cette méthode barbare ???

Pas d’inquiétude, en clair :

TECHNIQUE DU SAC PLASTIQUE = MINI-SERRE

Pourquoi ?

Si vous êtes arrivé jusqu’à cette page, c’est que votre bonsaï a un problème, généralement une perte de feuilles.
Voyons d’abord quelques causes fréquentes :
- Un pourrissement racinaire, dû généralement à un substrat inadapté (peu drainant, peu aéré, dont la rétention d’eau est trop élevée).
- Un rempotage trop sévère.
- Un dessèchement suite à un oubli d’arrosage.
- Une attaque d’acariens, auquel l’Orme de Chine est très sensible par exemple.
Ces causes sont données à titre indicatif, un diagnostic précis de votre cas est indispensable.

Quel est le but de la technique du sac plastique ?

Cette méthode est utilisée lorsque l’on souhaite recréer une ambiance propice à la reprise (ou revitalisation) d’un arbre ayant subi un stress hydrique ou une mauvaise manipulation. Elle est également efficace pour réaliser des boutures dites "à l’étouffée".
Mais quelle est l’ambiance propice et pourquoi ?

Il s’agit de recréer une atmosphère plus ou moins tropicale, c’est à dire humide et chaude. L’humidité permettra aux feuilles encore présentes de ne pas se dessécher trop vite et permettra à l’arbre de créer de nouvelles feuilles et racines grâce à la relance de la photosynthèse. Si votre arbre n’a plus de feuilles du tout, la technique est également efficace mais la reprise de l’arbre sera plus lente.

Comment procéder ?

L’arbre est placé sous un sac plastique transparent retourné au-dessus de sa ramure, l’englobant en entier, pot compris. Il sera maintenu dans ces conditions le temps que des signes de bonnes reprise soient visible : généralement l’apparition de nouvelles feuilles ; normalement 2 à 3 semaines suffisent.

Attention - Précautions à prendre.

1. La mini-serre ainsi créée ne doit pas être hermétique dans le cas d’une aide à la reprise d’un arbre stressé, vous pouvez percer des trous dans le dit sac, ce qui permettra une légère aération. Par contre, pour le bouturage à l’étouffée, la mini-serre doit être hermétique sous peine d’échec du bouturage.

2. La mini-serre ne doit pas être installée au soleil, nous ne faisons pas de cuisine à la vapeur, ici.
Veillez tout de même à ce que l’arbre dispose d’une bonne luminosité pour la reprise de la photosynthèse.

3. Il faut être attentif au fait que la sac ne doit absolument pas toucher les feuilles ou les branches, elles risqueraient de pourrir. Il peut être nécessaire de créer une armature pour maintenir le sac éloigné de votre bonsaï.

4. Le bonsaï ne doit pas avoir le substrat imbibé d’eau lors du placement sous le sac plastique, car l’humidité serait excessive et les risques de pourrissement accrus. Attendez que le substrat sèche un peu.
Dans le même ordre d’idée, un arbre qui n’a plus, ou plus beaucoup de feuilles consommera moins d’eau, gérez et limitez les arrosages, toujours dans le but de prévenir les pourrissements.

Ces quelques précautions respectées, vous voilà parés !

Liens :

La technique par l’exemple : Retrouvez quelques réalisations de mini-serres sur le forum.

 
La rédac.
Illustrations : Mahatma et Pascal37