Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Taxonomie

Aussi appelée taxinomie ou systématique, la taxonomie est la science de la classification et, plus particulièrement, de la classification des formes vivantes.

La classification scientifique des espèces est issue de celle de Linné et divise le monde vivant en cinq règnes. Bien qu’obsolète, elle reste une classification importante car elle imprègne encore de nombreux écrits, souvent récents.

En biologie, la classification scientifique traditionnelle est telle que cinq règnes divisent le monde vivant :
- les procaryotes (bactéries et archéobactéries)
- les protistes (eucaryotes unicellulaires)
- les champignons (eucaryotes multicellulaires)
- les végétaux (eucaryotes multicellulaires)
- les animaux (eucaryotes multicellulaires)

Les unités de base de la classification scientifique des êtres vivants sont le genre et l’espèce, les autres noeuds de la classification, famille, classe, embranchement, pouvant varier en fonction des progrès des connaissances phylogénétiques.

Le classement traditionnel des espèces est basé sur des caractères
morphologiques. Dans de nombreux cas, les critères sont basés sur
la présence d’un caractère, s’opposant à son absence, considérée
comme primitive (par exemple vertébrés et invertébrés). (Notons
qu’en général les humains sont du côté présent, et pas du côté
primitif !) Les taxons définis par l’absence d’un caractère se
sont révélés très fragiles.

Le classement repose sur la hiérarchie fixe suivante de catégories de taxon :

  • Règne
  • Sous-règne
    • Division
      • Classe
      • Sous-classe
        • Ordre
        • Famille
        • Sous-famille
          • Genre
            • Espèce
            • Sous-espèce

Toutefois, ce système de classification est considéré par la plupart des biologistes comme dépassé et est remplacé par une classification phylogénétique.


Convention de nommage

La langue utilisée par les scientifiques pour nommer les espèces est le latin. Une espèce est désignée par un nom de genre commençant par une majuscule suivi d’un qualificatif d’espèce en minuscule et enfin de l’initiale ou du nom du scientifique qui a décrit l’espèce en premier.

Les noms latins des arbres sont presque toujours féminins, même s’ils se terminent souvent en "us" (Quercus, Populus, Malus, Alnus). C’est pourquoi le nom de l’espèce qui suit le genre se termine souvent en "a" : Quercus pedunculata, Malus acerba, Populus alba, Alnus glutinosa.
En grec, c’est la même chose malgré la terminaison en "os" : Platanos et Kedros sont, eux aussi, féminins, mais nous sommes tellement habitués à associer l’image de l’arbre à la virilité (peut-être dû à ce tronc dressé ) que nous avons du mal à admettre cette particularité. Les anciens, eux, étaient plus timorés dans leur perception de l’arbre : ils le "voyaient" plus comme "une femme", capable de porter des graines et de se reproduire.


Liens externes

- Germplasm resource information network (GRIN )
- The Integrated Taxonomic Information System (ITIS) (pour toutes les espèces présentes aux USA)
- The PLANTS Database of USDA
- The International Plant Names Index (IPNI)

haut de page