Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Progression d’une potentille sur 6 ans - par Morten Albek

Traduction d’un article de Morten Albek, Danemark. Il est un spécialiste reconnu du bonsaï de taille shohin et mame. Morten Albek anime un blog, et est le créateur du site Shohin Europe".


Potentilla fruticosa `Kobolt´. Hauteur : 17cm. Travaillé depuis 2002. Pot : Bikoh Horie, Japan.

Il y a 6 ans j’ai commencé à travailler cette Potentilla fruticosa ’Kobolt’ à partir d’un matériel de pépinière. Une méthode simple pour développer un bonsaï de taille shohin est d’acquérir un arbre ou un arbuste, le réduire fortement et recommencer la construction des branches de zéro. Il n’y a que cette façon de faire qui soit envisageable avec de tel spécimens, et il faut l’avoir à l’esprit avant de prendre la tronçonneuse (ou la dremel).

Par un simple réduire - laisser pousser - réduire de nouveau, la structure des branches est réalisé en quelques années. Ce qui est délicat avec la floraison d’un bonsaï, c’est la période, et c’est le principal défi des Potentilla comme shohin. Les Potentilla développent leurs fleurs sur les pousses de l’année, donc elles peuvent être taillées deux mois ou plus avant la floraison.

La Potentilla fruticosa ’Kobolt’ fleurit de l’été jusqu’à la fin de l’automne. L’astuce est alors de garder un arbre compact en laissant les branches croitre librement pour la formation des bourgeons à fleurs, sans pour autant qu’elles s’allongent trop. Il est nécessaire d’attendre que la première croissance forte soit finie, puis tailler les branches dures. Cette nouvelle période de croissance portera ensuite les bourgeons à fleurs sans avoir des branches trop longues. Il donne une floraison un peu plus tardive que la normale, mais parfaite pour les expositions d’automne, si nécessaire.

La voie à suivre avec les spécimens comme celui-ci est qu’il faut accepter que l’arbre ait un aspect légèrement "indompté". La nécessité de laisser les branches pousser librement, spécialement pour les petits arbres, rend à la fois acceptable et ajoute une certaine ambiance aux arbres, leur donnant une canopée moins "léchée". Un grand charme et bien adapté pour faire partie d’une présentation shohin.

Ci-dessous quelques étapes dans la progression de cet arbre. La prochaine étape sera d’affiner le bois mort à l’automne.

Mise à jour

2011

Cet arbre s’est bien développé et atteint son sommet en été, arborant une belle floraison. Juste ce qu’il faut de fleurs apparaissent à la fois, je n’ai donc pas besoin de supprimer des boutons floraux pour garder une image modeste et élégante. En occident, et parfois dans les expositions d’Azalée Satsuki Japonaise, trop de fleurs brouillent l’image qu’on veut donner, et l’arbre semble perdu dans sa floraison.

Pour faire fleurir une Potentilla fruticosa `Kobolt´, il faut la laisser pousser quasiment sans controle (pas de taille) à partir du milieu du printemps. Une taille sélective des branches au début du printemps est nécessaire, mais après, il faut laisser pousser. Quand les boutons floraux apparaissent pendant l’été, les très longues branches peuvent être couper à nouveau, en laissant les branches plus courtes, qui portent les fleurs.
Laisser pousser quelques longues branches permet de garder les autres plus courtes, en gardant l’énergie de la croissance des autres branches. Plus tard, ces branches surdimensionnées sont taillées après avoir accompli leur tache.

L’arbre en hiver. Notez les longues et fines branches qui ont porté les fleurs de l’été à l’automne. Notez également que les autres potentilles à fleurs peuvent fleurir à d’autre périodes de l’année, et que la taille sélective doit donc être faite en conséquence.

haut de page