Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Pinus mugo

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

Famille : pinaceae

Genre : pinus

Espèce : mugo

Nom commun : pin mugho


Observations générales :

C’est un conifère monoïque au tronc et aux branches souvent tordues, à l’écorce lisse et grisâtre. Il peut atteindre 3 à 4 mètres de haut.

Il est originaire d’Europe, en altitude jusqu’à 2000, 2500 m. En France, on le trouve dans les Alpes Orientales.

Il tolère assez bien les sols calcaires.


Zone climatique

USAD 2-9.


Obtention

Semis : au printemps.

Bouture :

Greffe :

Prélèvement : Le prélèvement est déconseillé au débutant car cet arbre est capricieux.

De préférence ne pas placer les pins en pleine terre mais plutôt en caisse ou conteneur.

Le prélèvement peut être réalisé toute l’année sauf en juin et juillet, les meilleurs résultats sont obtenus en période de montée de sève.

Un point important pour la réussite du prélèvement est d’apporter dans le nouveau substrat les mycorhizes nécessaires à l’arbre. (voir le paragraphe sur le substrat)


Culture

Paramètres généraux

Difficulté :

Vitesse de croissance : lente.

Exposition : très lumineuse. Plein soleil.

Ventilation : aime les endroits aérés.

Hygrométrie : bonne hygrométrie au niveau du feuillage.


Soins

Arrosage : Tous les pins détestent un sol détrempé en permanence. Il est important de toujours utiliser un substrat très drainant. Les pins apprécient également une brumisation régulière (plusieurs fois par jour en été).

Rempotage : Au début du printemps ou à l’automne, tous les deux à cinq ans, selon le développement des racines. Si le rempotage se fait au printemps, ne pas faire le rempotage trop tôt au risque de bloquer la croissance de l’arbre.

Walter Pall rempote ses arbres entre la mi-avril et la première semaine de mai, mais il est aussi possible de le faire entre la dernière semaine d’août et la deuxième semaine de septembre.

Substrat : Employez un substrat très drainant (pouzzolane, gravier écorces de pins). Le substrat d’origine contient souvent une matière blanche appelée "mychorise", qui est salutaire pour la santé de l’arbre. Il faut donc conserver une petite quantité du vieux substrat pour assurer la "mychorisation" du nouveau mélange. Afin de favoriser la mychorisation, compléter le substrat drainant avec de l’écorce de pin compostée et tamisée.

Sinon, prendre des aiguilles d’épicéa (picéa orientalis). On n’est pas obligé de prendre des aiguilles de la même essence car les mychorises qui s’y développent conviennent au pin. L’avantage c’est que l’on en trouve en abondance sous les épicéas, il suffit de retirer les 3 ou 4 premiers centimètres en surface et on se retrouve avec une couche épaisse d’aiguilles blanchies par les mychorises.

Walter Pall ne coupe que très peu de racines sur ses arbres au moment du rempotage, même si celles-ci sont enroulées dans le pot.

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Fertilisation : avant les premières gelées, utiliser un engrais avec une teneur en potassium plus importante.

Taille : Le mugo fait partie des pins à deux aiguilles, mais c’est un pin faible Il ne faut pas suivre les conseils dispensés pour la taille des pins tunberghii.

La taille de structure se fait au début de l’hiver (novembre) afin d’éviter les coulées de sève.

Walter Pall effectue ses tailles de structure au printemps, entre mars et la fin avril. Si les aiguilles qui repoussent ne sont pas très vigoureuses, il recommence entre la fin juin et la deuxième semaine de septembre.

Pratiquer les tailles (mekiri et désaiguillage) uniquement sur des arbres en pleine santé et n’ayant pas subi de rempotage dans l’année.

Favoriser le désaiguillage des vieilles aiguilles avec une culture en plein soleil pour faire bourgeonner en arrière. Une fois les bourgeons arrières développés, couper les bourgeons terminaux pour que la force se dirige vers ces bourgeons arrières.

Walter Pall le fait généralement en été, mais il est sûr que c’est possible n’importe quand dans l’année. Il faut bien sûr laisser un plateau d’aiguilles et ne pas retirer tout comme on le fait sur un feuillu.

A ne pas faire les premières années suivant le prélèvement :

1- ne pas tailler trop de branches vigoureuses qui vont assurer la reprise et le développement de nouvelles racines possédant de beaux bourgeons.

2- ne pas pincer les chandelles les premières années laissez-le se développer librement.

3- ne pas faire de taille (mekiri) la première année ni de désaiguillage.

Ligature : la pousse étant très lente, les ligatures peuvent être laissées au moins une année.


Phytosanitaire

Cochenilles.

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Esthétique

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique


Photographies

- Feuillage (Photo : Dav)

- Fleur et bourgeon (Photo : Coolzen) :

- Un arbre de Walter Pall

- http://images.google.fr/images?svnu...


Liens externes

haut de page