Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Peng-jin

Mot chinois pour bonsaï. Aussi orthographié "penjing" ou "pen jing"

À la différence du bonsaï, qui est un arbre solitaire ou une forêt en pot, le peng-jin évoque un paysage grâce aux éléments auxquels il est associé : pièces d’eau, pierres, figurines.

Sous la dynastie des Sung est apparu une variante du Peng-jin, le pen-sai, véritable ancêtre du bonsaï qui fut dans un premier temps réservé à la noblesse chinoise mais se démocratisa sous la dynastie des Qing.

La pratique du bonsaï fut vraisemblablement exporté de la Chine vers le Japon vers l’an 1200. On raconte qu’un dignitaire chinois aurait fui la domination mandchoue en s’installant au Japon et en y apportant ses bonsaï et son savoir-faire.

haut de page