Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Olea europaea

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

Famille : Oleaceae

Genre : Olea

Espèce : Olea europaea

Nom commun : Olivier


Zone climatique

Bassin méditerranéen, zone USDA 9 à 11.


Observations générales

Arbre de climat méditerranéen, supportant donc quelques faibles gelées non prolongées. L’olivier peut être sauvage ou non, sachant que les variétés sauvages ont une écorce plus rugueuse et des feuilles plus petites.


Obtention

Semis : Le semis est possible mais long. Stratification froide à 3°C/5°C pendant 6 mois puis immersion des noyaux dans l’eau bouillante (100°C). Trempage des noyaux dans l’eau refroidie à température ambiante d’une pièce pendant 72 h puis semer.

Bouture : Même si ses racines sont bien plus longues à apparaitre, l’olivier se bouture presque aussi facilement que le saule.

On peut prélever des boutures au printemps ou en été mais le meilleur moment est le début du printemps, quand l’olivier est prêt de sortir de sa dormance hivernale. On peut également récupérer un des nombreux rejets généralement produits au début de l’été par l’olivier pour le bouturer.

Pour une bouture de plus fort diamètre (5 à 8 cm soit 2 à 3 pouces), on pourra prélever début Juillet en région à climat tempéré ou attendre le début d’automne dans les régions à hiver doux.

Les boutures seront effeuillées (sauf 1 ou 2 feuilles à l’extrémité) et longues d’au moins 5 noeuds. Planter dans un sol bien drainé à l’ombre à une température d’environ 20°C et patienter au minimum 2 mois avant un début d’enracinement. Pour conserver un environnement humide favorable à l’enracinement, on pourra vaporiser régulièrement.

Marcotte : Il se marcotte facilement fin mai début juin.

Greffe : Il peut egalement se greffer pour obtenir une variété spécifique (producteur d’olive sur de l’olivier sauvage).

Prélèvement : Facile (Voir "Liens externes").


Culture

Paramètres généraux

Difficulté : Facile.

Vitesse de croissance : Moyenne.

Exposition : Soleil.

Ventilation : Aéré.

Hygrométrie : Sec/humide.

Plage de température : De -5°c à 40°c.

Observations

L’olivier aime le plein soleil, et ce toute l’année. En hiver, il ne supporte pas les fortes gelées, ni les périodes de gel prolongé, il faut donc le placer en serre froide dans les régions autres que méditerranéennes.


Soins

Arrosage : Arroser bien plus les jeunes plants et ceux en formation.

Rempotage : Le rempotage est à réaliser au début du printemps.

Substrat : L’olivier aime les sols très drainants, il craint beaucoup les excès d’eau, évitez donc la tourbe et le terreau.

Utilisez plutôt de la pouzzolane, pumice, akadama, tuf zéolitique... tamisés. Mélange possible : 1/2 pouzzolane, 1/2 pumice + écorces de pins compostées.

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Pour les débutants, un substrat composé à 100 % d’akadama sera parfait, le temps d’en apprendre un peu plus.

Fertilisation : L’olivier aime l’engrais organique, n’hésitez pas à lui en donner suffisamment quand il est en formation. Sa pousse vous le rendra bien.

Taille : L’olivier est un arbre résistant. Il réagit bien aux tailles sévères, mais il s’agit de maitriser les époques d’intervention et la taille de ramification.

Si vous y parvenez, l’arbre peut etre formé assez rapidement. Car contrairement à ce qui est souvent dit, l’olivier peut pousser assez vite, à condition de soigner la fertilisation, organique de préférence.

Taille de structure juste avant la reprise végétative (une taille forte en plein hiver risque de figer le plant). Taille des branches pour les diviser en 2.

Pour la ramification, taillez alors les extrémités en vert et défoliez la branche en laissant 2 feuilles au bout ; quelques semaines après, vous verrez apparaitre de nouveaux bourgeons en lieu et place des feuilles enlevées.

Cette opération de défoliation est à réserver pour les arbres situés dans des régions très chaudes.

Ligature : Il est difficile de ligaturer une branche aoûtée d’un olivier, c’est pourquoi il est préférable de ligaturer en vert, juste avant le durcissement du bois, et donc une fois que la branche est bien établie.


Phytosanitaire

Maladies :

- Chancre (désinfecter les outils et la plaie de coupe).
- Oeil de paon (cercle jaunatre sur les feuilles) => traiter à la bouillie bordelaise.

Parasites :
- Cochenilles=> traiter avec un insecticide (huile + malathion)

Champignons :
- Sensible à un excès d’eau, donc soyez vigilant sur le substrat et l’arrosage.

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Esthétique

Styles : Tous les styles sont possibles avec l’olivier, beaucoup sont travaillés avec du bois mort, vu sa dureté.

Poterie : Toutes les formes sont possibles, émaillées ou non, bien sûr adaptées à la forme de l’arbre et à ce qu’il dégage comme impression.

Bois mort : Jin, shari.

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique


Photographies

- Fleurs d’olivier (Photo : Mahatma)


- Fruits (Photo : Mahatma)

- http://images.google.fr/images?hl=f...


Liens externes

- http://www.itis.usda.gov/servlet/Si...


Notes et références

- Prélèvement d’un olivier

- http://jcbonsai.free.fr/evergreen/o...

- http://www.oliveoilsource.com/propa...

A lire, pour tous ceux qui souhaitent se lancer dans la culture de l’olivier ou se perfectionner : "Les oliviers bonsaï" par MIQUEL, FONT, ARNAUD, JEKER.

haut de page