Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Myrtus communis

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

Famille : Myrtaceae

Genre : Myrtus

Espèce : Myrtus communis

Nom commun : Myrte, Myrtle (ou True Myrtle) en anglais. Le nom myrte provient du grec "Myrtos" qui vient probablement lui-même d’un emprunt à l’araméen. En effet, le myrte comme le grenadier sont cultivés depuis des siècles et très présents dans la Bible.


Observations générales

Arbuste ou petit arbre persistant de 3 à 7 mètres très fréquent sur le pourtour méditerranéen dont il est originaire. Largement cultivé comme plante de jardin, il est maintenant commercialement cultivé pour l’huile de Myrte, qui est produite principalement en Afrique du Nord, presque complètement pour les marchés français.

Ses feuilles lancéolées mesurent jusqu’à 5 cm de long et dégagent une odeur agréable lorsqu’on les froisse. Fraîches ou sèches et malgré leur goût désagréable et fortement amer, elles sont souvent utilisées en cuisine pour leur arome intense proche de l’eucalyptus.

Ses fleurs blanches ou roses en petit pompon apparaissent en été et donnent naissance à de petites baies noires qui, séchées, sont également aromatiques et parfois utilisées comme produit de remplacement pour le poivre noir.

On se sert aussi parfois de son bois pour parfumer des grillades de viandes (des feuilles sèches grillées font aussi très bien l’affaire).

Feuilles, fleurs et baies sont aussi utilisées en parfumerie.


Zone climatique

Méditerranée


Obtention

Semis : à 20°/25° sur un mélange sable/terre franche/terreau.

Bouture : en début d’été.

Greffe :

Marcotte : Comme le dit le fameux dicton, "à la Sainte-Catherine tout bois prend racine". S’il y a des branches basses pour un marcottage au sol c’est gagné. S’il s’agit d’un marcottage aérien, plutôt Mars et sous un climat chaud, veiller à maintenir la marcotte humide.

Prélèvement :


Culture

Paramètres généraux

Difficulté :

Vitesse de croissance : lente.

Exposition : Plein soleil.

Ventilation : aéré

Hygrométrie :

Plage de température : tolère jusqu’à -10° maximum.


Soins

Arrosage : Tolère bien la sécheresse. Laisser sécher entre 2 arrosages.

Rempotage :

Substrat : aime les sols calcaires et acides.

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Pour les débutants, un substrat composé à 100 % d’akadama sera parfait, le temps d’en apprendre un peu plus.

Fertilisation : Mensuelle pendant la période de croissance.

Taille :

Ligature :


Phytosanitaire

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Esthétique

Styles

Poteries

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique


Photographies

- http://images.google.fr/images?hl=f...


Liens externes

- http://torontobonsai.org/Journal/Jo...

haut de page