Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Liquidambar

FICHE BOTANIQUE

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

Famille : Hamamelidaceae

Genre : Liquidambar

Espèce :
- Liquidambar orientalis Miller (Oriental sweetgum)- Liquidambar oriental (syn. Liquidambar imberbe) - Sous-espèce : Liquidambar Formosana ou Liquidambar de Formose
- Liquidambar styraciflua L. (sweetgum) - (Syn. Liquidambar barbata, L. gummifera, L. macrophylla.)

Nom commun : Liquidambar (du latin "liquidus" et de l’arabe "ambar" pour "Ambre liquide"), Copalme d’Amérique, (Styrax américain - bien que le liquidambar n’ait aucun lien avec le genre styrax), noyer satiné.


Observations générales

Espèce indigène en Amérique du Nord, le liquidambar est un arbre monoïque se développant naturellement en forme de pyramide étroite. Il peut atteindre 40 mètres de haut à l’état naturel et vivre jusqu’à 150 ans.

Ses feuilles brillantes caduques sont souvent confondues avec celles de l’érable. Elles forment une étoile qui tourne au rouge pourpre lumineux, jaune ou orange en automne ou au début de l’hiver et dégagent une odeur balsamique lorsqu’on les froisse.

Les inflorescences sont globuleuses de couleur vert-jaune. Les fruits sont des capsules sphériques à épines contenant des graines ailées.

Le tronc est habituellement droit et ne se divise pas en troncs multiples. L’écorce devient profondément striée.

"Liquidambar orientalis" ramifie mieux (et entrenoeuds plus courts) que son cousin américain "Liquidambar styraciflua".

Le saviez vous ?

La résine du Liquidambar était utilisé en Egypte 3000 ans avant JC par les embaumeurs et elle est toujours utilisé aujourd’hui en parfumerie sous le nom de "Baume de liquidambar" ou du Pérou. En 1786, un savant anglais a l’idée de distiller la résine du Liquidambar et en extrait une huile baptisée Styrax. On l’utilise alors en infusion comme stimulant des voies respiratoires, anti-diarrhéïque et anti-stress. Aux USA, les Cherokee utilisaient la résine de liquidambar comme chewing-gum. Au 19e siècle, des chimistes français parviennent à isoler la molécule de styrène à partir du Styrax et à la synthétiser en laboratoire. En 1925, un chimiste allemand réussit l’assemblage de plusieurs molécules de styrène et le baptise... le "polystyrène" !.


Zone climatique

Zone USDA 5 à 10. Les variétés naines sont plus sensibles au froid.


Obtention

Semis : en Mars-Avril.Bons résultats

Bouture : Bons résultats

Greffe : Possible

Marcotte : Possible


Culture

Paramètres généraux

Difficulté : Convient aux débutants attentifs aux tailles qui seront nécessaires sur bois (avec cicatrisant) et sur extrêmités herbacées au Printemps.

Vitesse de croissance : Rapide pour le styraciflua, plus lente pour les espèces orientales.

Exposition : supporte bien le soleil sauf en plein été où il lui faut de l’ombrage l’après-midi.

Ventilation :Vigilance lorsque les feuilles sont encore jeunes, pas de problèmes ensuite.

Hygrométrie :Humidité légère régulière.

Plage de température : Jusqu’à - 5°C.


Soins

Arrosage : N’aime pas les excès de calcaire.

Rempotage : Le styraciflua supporte mieux le rempotage que les espèces orientales. Prévoir un pot assez grand car la croissance des racines est vigoureuse.

Substrat : Sol de pH 7 ou moins avec bon drainage. Préfère les sols frais et humides, mais non argileux. S’il est planté en sol plus sec, acide ou calcaire, sa croissance sera nettement plus lente et sa taille plus faible.

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Pour les débutants, un substrat composé à 100 % d’akadama sera parfait, le temps d’en apprendre un peu plus.

Fertilisation : Pour produire de petites feuilles, ne donnez pas d’engrais à fort taux d’azote (engrais à action rapide). Fertiliser 3 fois par an suffit pour maintenir une bonne couleur et une croissance saine sans agrandir la taille des feuilles.

Taille : Pincer régulièrement les très jeunes feuilles - comme pour un érable - en laissant celles qui intéressent pour les espaces à garnir.

Ligature : Privilégier une formation par la taille et les haubanages auxquels le bois de cet arbre répond spécialement bien.


Phytosanitaire

Peu sensible aux maladies.

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Esthétique

Styles : Droit formel ou informel. En isolé de préférence compte-tenu du développement important de cet arbre.

Poteries : Tenir compte des couleurs d’Automne : pourpre (Amérique du Nord) ou jaune (orientalis), pour le choix du pot qui devra être assez massif compte-tenu du développement racinaire et surtout de la silhouette du bonsai, au fil des années.

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique


Photographies

- Feuilles de liquidambar (Photo : Christian Paris)

- Branches et naissance des feuilles au printemps d’un liquidambar Styraciflua (Photo : Papounette)

- Feuillage d’Octobre du Liquidambar orientalis (Photo : Saikei)

- Inflorescences (Source : wikimedia commons) :

JPEG - 33.8 ko

- Fruits (Source : wikimedia commons) :

JPEG - 86.4 ko

- http://images.google.fr/images?q=Li...


Liens externes

- http://forestry.about.com/library/s...

haut de page