Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Les moyens de luttes naturels contre divers fléaux.

Mecaya, membre du Forum ParlonsBonsaï nous propose une approche "naturelle" pour lutter contre les maladies, les insectes et autres champignons qui s’attaquent à nos chers bonsaï

Toute plante cultivée dans de bonnes conditions est capable de se défendre seule (avec juste un petit coup de main de votre part) contre les attaques des insectes nuisibles et les maladies

Par exemple, je place systématiquement quelques feuilles de jeunes orties (3 à 10 jeunes feuilles froissées) dans la couche inférieure du substrat. L’arbre semble ainsi plus vigoureux et semble repousser certains insectes comme les pucerons.

Certes une fois qu’un problème est dépisté(présence de parasites, de champignons, dégats constatés sur les feuilles les racines,le tronc......) il convient d’agir pour éradiquer le problème mais avant tout il faut se poser la question : OU AI JE COMMIS UNE ERREUR DE CULTURE ?

Passé cette remise en question il faut établir un diagnostic.

- Quel est le problème ? :

- Quel traitement dois-je effectuer ?

Il existe un grand nombre de produits chimiques pour lutter contre les insectes et les maladies.

Quand je peux éviter l’emploi de ces substances, je suis ravi ; ces produits sont certes efficaces (et encore pas toujours car les nuisibles développent une résistance aux molécules employées depuis longtemps) mais souvent chers et dommageables pour l’environnement.

Voici donc une liste des produits naturels et leur mode de préparation et d’application

Avant toute chose, il convient de se remémorer les définitions suivantes :

Toutes ces préparations doivent être faites avec une eau pure (eau de pluie, de source ou osmosée) et utilisées rapidement car leur conservation même au frais est médiocre.

Vous pouvez récolter toutes ces plantes et les faire sécher : 1 gramme de matière sèche équivaut à environ 10 grammes de matière verte

  • ORTIES : faire macérer 100 grammes de feuilles fraîches pour un litre d’eau, diluer à 5% avant d’utiliser en pulvérisation tous les 10 jours. Efficace contre les pucerons, les acariens et les maladies cryptogamiques.
  • TABAC : (utiliser de préférence un tabac à rouler qui ne contient rien d’autre que du tabac, pas d’agents de texture ni de saveur : faire macérer la valeur d’une cigarette. Efficace contre les pucerons. ATTENTION : Cette méthode, bien que parfaitement naturelle, est très dangereuse et est réservée à un public averti. En effet, la nicotine est un produit hautement toxique et mortel même à faible dose, dont la molécule a la particularité de pénétrer facilement la peau des organismes vivants.
  • TANAISIE : (de plus en plus difficile à trouver depuis la disparition de la plupart des herboristes) infusion à 5g/litre, renouveler tous les 4-5 jours. Efficace contre les pucerons, les fourmis, les pucerons des racines, les mouches blanches, les chenilles.
  • CAMOMILLE, LAVANDE, FEUILLES DE NOYER : même utilisation que la tanaisie mais action surtout préventive en renforçant les défenses des plantes.
  • ABSINTHE (les feuilles) : faire macérer 100 grammes de matière verte pour un litre d’eau. Efficace contre les pucerons, les chenilles et les fourmis : pulvériser tous les 15 jours.
  • FOUGERE AIGLE : macération de 15 grammes par litre, pulvériser 2 fois par semaine. Efficace contre les pucerons, les limaces et les escargots.
  • GOURMAND DE TOMATE : (vive le recyclage) macération 1 journée, 70 grammes par litre, pulvériser toute les semaines. Efficace contre les pucerons.
  • SAVON NOIR : diluer 30 grammes de savon par litre ajouter 3 cuillères à soupe d’huile de colza. Pulvériser une fois par semaine. Efficace contre les pucerons, les cochenilles, les acariens, agit par asphyxie.
  • PRÊLE :(prêle du tourneur) infusion de 5 grammes de poudre de feuilles sèches par litre d’eau. Pulvériser le matin ou le soir toutes les semaines. Efficace contre les maladies cryptogamiques, la rouille, l’oïdium....
  • AIL, OIGNON : infusion de 10 grammes d’ail et 50 grammes d’oignon par litre, pulvériser tous les jours pendant une à deux semaines. Efficace contre les maladies cryptogamiques.

Un autre moyen de lutte contre les insectes nuisibles est l’introduction de leurs prédateurs naturels.

- Voici deux liens à ce sujet :


D’autres produits existent en magasins spécialisés et peuvent etre considérés comme naturels

LE SOUFFRE contre les champignons.

L’HUILE DE COLZA contre les cochenilles et les pucerons.

LA ROTENONE ET LA PYRETHRINE sont des insecticides naturels extraits de plantes.

ATTENTION : ce produit s’est avéré être dangereux pour l’homme et pour les écosystèmes. Lors de son utilisation, il est indispensable de s’équiper des protections adaptées à ce type de produit.

L’utilisation de ce produit à l’intérieur des habitations est à proscrire absolument.

Extrait de la fiche technique relative à ce produit :

Nocif de laisser le produit entrer en contact avec les yeux, la peau ou les vêtements. Porter les vêtements de protection lors de la manipulation de ce produit. Se laver complètement après la manipulation. Éviter de contaminer les aliments et les produits alimentaires.

Déchets :

Ne pas oublier non plus de déposer les restes de produit et récipients dans une structure adaptée au recyclage.

haut de page