Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Laurier

Définition

Beaucoup de plantes sont appelées lauriers, mais n’appartiennent ni au genre Laurus, ni même, pour la plupart, à la famille des Lauracées.


Botanique

De tous les lauriers, seul le laurier sauce est comestible ; on l’utilise en cuisine comme condiment mais il ne faut toutefois pas en abuser car il est légèrement toxique. Attention aux confusions, toutes les autres espèces sont dangereuses et l’emploi de leurs feuilles en infusion ou pour parfumer un plat conduirait assurément à l’intoxication ou à la mort.

Parmi tous les lauriers, le laurier rose est l’une des plantes les plus dangereuses, toutes ses parties sont toxiques. L’ingestion d’une simple feuille peut se révéler mortelle pour un adulte, en raison des troubles cardiaques souvent provoqués par l’oléandrine, poison dont les effets sont comparables à ceux de la digitaline. Le thevetia est considéré, en Amérique du Sud, comme une plante très dangereuse pour les enfants.

Apocynacées

  • Laurier rose : ’’Nerium oleander’’ L.
  • Laurier rose jaune : ’’Thevetia nereifilia’’ Juss.

Caprifoliacées

  • Laurier tin ou lauretin : ’’Viburnum tinus’’ L. Adapté à la culture en bonsai.

Éricacées

  • Laurier des moutons : ’’Kalmia angustifolia’’
  • Laurier des montagnes ou kalmie à larges feuilles : ’’Kalmia latifolia’’
  • Rhododendron ou Laurier rose des Alpes ou : ’’Rhododendron ferrugineum’’ L.

Liliacées

  • Laurier d’Alexandrie, ’’Danae racemosa’’

Lauracées

  • Laurier benzoin : ’’Lindera benzoin’’ L.
  • Laurier de Californie : ’’Umbellularia californica’’
  • Laurier des Iroquois ou pavame : ’’Sassafras albidum’’
  • Laurier sassafras : ’’Sassafras officinalis’’ Nees
  • Laurier sauce : ’’Laurus nobilis’’ L.

Magnoliacées

  • Magnolia ou Laurier tulipier : ’’Magnoli grandiflora’’ L.

Méliacées

  • Laurier grec ou Azedarach : ’’Melia azedarach’’ L.

Onagracées

  • Épilobe ou Laurier de saint Antoine ou : ’’Epilobium angustifolium’’ L.

Rosacées

  • Laurier-cerise, laurier-amande, laurier de Trébizonde, laurier du Caucase, laurier palme : ’’Prunus laurocerasus’’ L.
  • Laurier du Portugal : ’’Prunus lusitanica’’ L. Adapté à la culture en bonsai.
  • Bois-puant ou Laurier putier : ’’Prunus padus’’ L.

Thyméléacées

  • Laurier des bois ou laurier Épurge, laurier purgatif : Daphne laureola L.

Symbolique

Cette organisme végétal possède une caractéristique commune avec le sapin ou l’épicéa, il demeure vert en hiver. Cette caractéristique a été reprise pour faire de cette plante un symbole d’immortalité ; la Lune, selon les Chinois, contiendrait un laurier et un immortel.

En Grèce, cet arbuste dédié à Apollon, représente l’immortalité acquise par la victoire, et représente les conditions mêmes de la victoire : la sagesse unie à l’héroïsme, d’où l’origine de la couronne de laurier qui ceint la tête des héros, des génies et des sages. Toujours en rapport avec Apollon, la Pythie et les devins mâchaient ou brûlaient du laurier pour Apollon, afin d’obtenir ses qualités divinatoires. Ceux qui obtenaient une réponse favorable de la Pythie s’en retournaient chez eux avec une couronne de laurier.

En Afrique du Nord, chez les Beni Snus, les porteurs de masque lors des cérémonies saisonnières prennent une baguette de laurier-rose.


Lien externe

- Source de cet article : Wikipedia

haut de page