Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Juniperus chinensis

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

Famille : Cupressaceae

Genre : Juniperus

Espèce : Juniperus chinensis

Nom commun : Genévrier de Chine, 真柏 shinpaku en japonais


Observations générales

Le Genévrier de Chine est, comme son nom l’indique, originaire du nord-est asiatique. Les avis divergent quant à son origine géographique exacte, Chine ou Japon et îles Kouriles et Sakhaline.

Il en existe de nombreuses variétés (+/- 60), hybrides, cultivars ou même clônes (notamment aurea, kaizuba, japonica, pyramidalis, sargentii, itoïgawa).

Le Genévrier se présente tantôt sous la forme d’un arbre pyramidal au port dressé ou prostré. Il atteint une hauteur de 20 à 25 m. Son tronc est brun-rouge et s’écorce facilement. La teinte du feuillage peut varier en fonction de l’exposition : plein soleil il sera plutôt clair tandis qu’à mi-ombre il sera foncé. De plus il a la particularité de présenter deux type de feuillages, juvénile (aiguilles) et adulte (écailles), le premier pouvant refaire son apparition lors d’une coupe trop sévère.


Méthodes d’obtention

Bouture : Boutures vertes à talon assez faciles, possibles toute l’année mais de préférence au début de l’été.

Marcotte : Possible avec un fil de ligature bien serré (les racines se développent au niveau du bourrelet d’incrustation) ou par annellation classique.


Culture

Paramètres généraux

Difficulté : moyenne

Vitesse de croissance : moyenne

Exposition : soleil

Ventilation : aéré

Hygrométrie : moyenne

Plage de température : -5 à 35°C

Observations

Le Genévrier demande un emplacement lumineux, par exemple au plein soleil, sauf en été où il apprécie une ombre légère au moins durant les heures les plus chaudes de la journée. Protéger des gelées sévères (-5°C) et des gelées tardives, ainsi que des courants d’air persistants pour les jeunes sujets.


Soins

Arrosage : L’arrosage doit être parcimonieux, sauf en plein été : mouiller la terre abondamment mais laisser sécher légèrement entre deux arrosages. En cas de forte sécheresse, bassiner le feuillage et l’écorce le soir.

Rempotage : Au début du printemps, tous les deux ans pour un sujet jeune, tous les 5-7 ans pour un sujet adulte. Tailler au moins 1/3 des racines.

Substrat : Mélange bien drainant, légèrement calcaire ;

Exemples de substrat :
Akadama 60 % pouzzolane 40 %
Akadama 60 % pomice 40 %
Mais pour ceux qui ont des problèmes avec l’akadama , trouver un équivalent.

Pas d’ecorces, c’est inutile.
Si vous pensez que le substrat est trop neutre en raison de la qualité de votre eau d’arrosage, utiliser un mélange Akadama 40 %, Kiryu 20 %, pouzzo ou pomice 40 %

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Pour les débutants, un substrat composé à 100 % d’akadama sera parfait, le temps d’en apprendre un peu plus.

Fertilisation : Engrais solide organique de fin mars à fin septembre, réduire du 15 juin au 15 août si l’arrosage est limitant. Compléter par un engrais liquide tous les 15 jours pendant la saison de végétation, une fois par mois en hiver (hors gel).

Taille

  • Pincement : pincement et torsion des extrémités des jeunes pousses avec les doigts, en ne gardant qu’1/3 de celles-ci, peut se pratiquer tout au long de la saison de pousse mais ni trop souvent (risque d’épuisement), ni sur l’entièreté de l’arbre en une fois (risque de pousses juvéniles).
  • Taille de structure : possible toute l’année mais nécessite un masticage hermétique en saison de pousse. De préférence en hiver donc.
  • Taille d’entretien : éliminer les rejets indésirables dès leur apparition. Repartir régulièrement en arrière sur le vieux bois en fin d’été-début d’automne (mekiri) pour rajeunir les volumes au départ de jeunes rejets (rejette sur le bois de deux ans).

Ligature : Le bois est assez souple et se forme assez facilement.

Possible en toutes saisons, mais éviter la période du 15 juin au 15 septembre car d’une part les risques d’incrustation sont plus élevés, d’où une surveillance accrue nécessaire, mais surtout l’écorce est à ce moment très sensible à toute torsion et se détache facilement, ce qui entraîne la mort de la branche.

Par contre, cette particularité en fait un moment privilégié pour créer des bois morts. On enlève l’écorce facilement à partir d’une entaille assez profonde, dessinée au cutter au préalable.


Phytosanitaire

Sensible aux acariens.

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Esthétique

Styles : Tous les styles.

Poteries : Rectangulaire ou ovale suivant la forme de l’arbre, assez profonde, de couleur grise, brune ou brun-rouge, non vernissée.

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique


Photographies

- Détail du feuillage (Photo : Penjing)

- Fruits (Photo : Penjing)


Liens externes

- france.rec.jardinage.bonsai (fiche descriptive),

- Et bien évidemment, les excellents conseils de Monique :

haut de page