Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Ikebana

Terme japonais dérivé de "hikeru", faire vivre, et de "bana" ou "hana", fleur. On pourrait le traduire par « faire vivre les fleurs », « amener les fleurs à la vie ».

L’Ikebana est une pratique importée de Chine par les moines bouddhistes et qui fut tout d’abord reservée aux hommes. Comme pour les bonsaï, le concept a été repris par les japonais et est devenu un art dans lequel la disposition des éléments du bouquet est réglée depuis le VI ème siècle par une symbolique héritée des offrandes de fleurs faites à Bouddha.

Un bouquet d’Ikebana associe végétaux de la nature et fleurs cultivées.

Dépassant les limites du tokonoma, les bouquets d’Ikebana sont réalisés selon un schéma immuable : un triangle dont les trois points symbolisent Ciel, Terre et Être humain. La perfection linéaire, l’harmonie des couleurs, l’espace et la forme sont primordiaux. Si les branches, même banales, sont disposées selon une belle ligne souple, elles constituent un bouquet plus digne d’admiration qu’une gerbe de fleurs quelle que soit sa beauté.

La beauté essentielle d’un bouquet d’Ikebana réside dans l’emploi des éléments les plus simples : un bouton parfait, l’élégante ligne d’une tige nue ou d’une seule feuille ; tout exprime la croissance et la vitalité de la nature.

Les écoles d’Ikebana sont nombreuses au Japon ; chacune a établi et embrasse ses règles particulières et son style d’arrangement floral. Elles suivent néanmoins les mêmes règles fondamentales de composition et se réfèrent aux mêmes conceptions du naturalisme, de l’espace et de la forme.


Photographies

La galerie


Liens externes

Le jardin de Kanojo-

haut de page