Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Hibiscus Syriacus

FICHE BOTANIQUE

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

JPEG - 8.4 ko
hibiscus

Famille : Malvaceae

Genre : Hibiscus

Espèce : Hibiscus syriacus

Nom commun : Hibiscus (de hibiskos, nom grec de la guimauve), Althéa, ketmie des jardins, guimauve ou mauve en arbre, Rose of Sharon


Observations générales

Son nom d’espèce, syriacus, pourrait laisser croire que cet Hibiscus vient de Syrie. Eh bien non ! Il provient d’Asie et plus particulièrement de Corée (son pays d’origine). Il est arrivé en Europe via la Syrie au 16ème siècle. L’Hibiscus syriacus est un arbuste très facile à vivre, doué d’une grande faculté d’adaptation.

Il débourre tardivement au printemps mais sa floraison très spectaculaire se renouvelle constamment de juillet à octobre.

Caduques, vertes à vert clair, les feuilles sont trilobées et dentées ce qui confère à la plante une certaine élégance.

Les fleurs, superbes et éphémères corolles de 6 à 8 cm de diamètre, apparaissent successivement, solitaires ou portées par paires. La couleur d’origine de la fleur est mauve mais il existe aujourd’hui des dizaines de variétés bleues, roses, blanches ou rouges, simples ou doubles. Elles présentent parfois un cœur plus soutenu, ce qui en souligne l’effet décoratif.

En plus d’être très ornemental, l’Hibiscus syriacus se mange ! Pas toutes les parties bien sûr, mais les chinois mangent encore les fleurs... Rien d’étonnant à cela quand on sait que les feuilles et les fleurs possèdent des propriétés émollientes (= qui détend, ramollit les tissus). Elles étaient autrefois utilisées en médecine populaire pour calmer la toux et guérir les angines.
D’ailleurs, l’étymologie du nom Althaea vient du grec althaïno qui signifie "guérir" en allusion à ses propriétés médicinales.

Dans les régions tropicales, quelques espèces d’hibiscus sont cultivées comme plantes alimentaires. Les feuilles peuvent être consommées à la manière des épinards ; les fruits de l’espèce H. esculentus sont les gombos, légumes communs dans les pays chauds.


Zone climatique

Zone USDA 5 à 9


Obtention

Semis : Très facile au printemps mais ne permet pas de reproduire fidèlement les variétés. Graines disponibles ici.

Bouture : Bouture à crossette au mois de juin (voir "Liens externes").


Culture

Paramètres généraux

Difficulté : Facile

Vitesse de croissance : Rapide. Dans de bonnes conditions, peut développer des pousses de 30 à 40 cm par an chez les sujets adultes.

Exposition : Plein soleil

Ventilation : Protéger des courants d’air.

Hygrométrie :

Plage de température : de -15°C à +30°C


Soins

Arrosage : Garder toujours le substrat humide en période de croissance pour éviter la chute des feuilles et favoriser la floraison.

Rempotage : Le système racinaire de l’hibiscus se développe rapidement, il faut donc rempoter chaque année

Substrat : Utiliser 1/2 pouzzo, 1/4 écorces de pins, 1/4 tourbe ou terre de bruyère. pH idéal entre 6.0 et 7.0.

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Pour les débutants, un substrat composé à 100 % d’akadama sera parfait, le temps d’en apprendre un peu plus.

Fertilisation : Classique.

Taille : L’hibiscus fleurissant sur des pousses de l’année, vous pouvez le tailler tous les ans en février-mars. Toutes les pousses latérales peuvent être rabattues afin d’éviter que la plante forme trop de bois et se dégarnisse. La ramure peut être aussi réduite du tiers de sa hauteur.

Ligature : L’écorce est assez fragile. Préférez le haubanage.


Phytosanitaire

Sensible aux aleurodes et aux pucerons.

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Esthétique

Styles : Hokidachi lui va bien.

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique


Photographies

- Fleur et feuilles d’hibiscus (Photo : Naruto)

- Fruits (Photo : Kanojo)

- http://www.walter-pall.de/hibiscus1.htm


Liens externes

- http://j.giraud.chez.tiscali.fr/hib...
- bouturage Hibiscus
- http://www.squaly-fm.com/Yuccas_net...

haut de page