Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Ginkgo Biloba

FICHE BOTANIQUE

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

Famille : Ginkgoaceae

Genre : Ginkgo

Espèce : Ginkgo biloba

Noms communs : Ginkgo biloba, Arbre aux quarante écus, Icho, Abricotier d’argent.


Observations générales

Importé en France en 1788. Un des premiers arbres importés a été planté au Jardin des plantes à Paris où il est toujours visible.

Espèce dioïque, tous les arbres femelles portent des ovules (ressemblant à des fruits) qui sont fécondés par les spermatozoïdes mobiles des ginkgos mâles.

C’est un arbre magnifique, surtout en automne, mais qui pousse très lentement à l’âge adulte.


Zone climatique

Zone USDA 5 à 8


Obtention

Semis : Récupérer les graines fin Décembre sous un arbre femelle proche d’un arbre mâle pour être sur qu’elles soient fécondées. Débarrasser les graines de leur pulpe malodorante en les plongeant dans l’eau chaude. Laisser en stratification 2 à 3 mois puis semer en intérieur (20°C) début Mars dans un mélange sable et terreau sans écraser la terre. La graine doit lever en 2 ou 3 semaines.

Laisser ensuite la jeune pousse un an dans son pot d’origine. Prévoir une pousse annuelle de 15 à 20 cm.

Bouture : Couper de jeunes branches en automne, les enduire d’hormone de bouturage puis les placer dans un mélange sable-terreau.

Marcotte : Marcottage possible au printemps.

Certains vieux sujets forment des lignotubers aériens (appelés chichi) qui s’enracinent facilement. (On peut en voir sur les Ginkgos du parc Monsouris et du parc Monceau à Paris).


Culture

Le Ginkgo se traite plutôt en grand bonsaï(50 cm) en raison de sa ramification limitée (qui n’apparait qu’au bout de 2 ou 3 ans sur les semis).

Paramètres généraux

Difficulté : Moyenne/difficile.

Vitesse de croissance : Rapide les premières années puis lente.

Exposition : Soleil.

Ventilation : Aéré.

Hygrométrie : Humide.

Plage de témpérature : -5°c à 30°c.


Soins

Observations

Cet arbre résistant pousse très lentement et est difficile à mettre en forme.

Il lui faut une exposition ensoleillée pour obtenir une belle couleur automnale. Protéger les très jeunes sujets du plein soleil.

Arrosage : A besoin d’un arrosage régulier en période de croissance mais maintenir plutôt sec en hiver pour eviter les dégats aux racines en cas de gel.

Rempotage : Rempotage tous les 2 à 3 ans début mars avant le débourrement. Penser également à ne pas enterrer le lignotuber pour éviter la formation d’une cépée sauf si on souhaite lui donner une forme en flamme courante sur cette espèce.

Les ginkgos sont des arbres vigoureux mais les racines ont une croissance lente, il vaut donc mieux éviter les rempotages trop rapprochés, même pour les jeunes sujets.

Substrat : dans un mélange très drainant de type 1/3 gravier, 1/3 sable et 1/3 akadama.

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Pour les débutants, un substrat composé à 100 % d’akadama sera parfait, le temps d’en apprendre un peu plus.

Fertilisation : Engrais organique type Biogold tous les 15 jours de mars à juillet puis une fois par mois en automne avec un engrais organique moins riche en azote.

Taille : Comme la taille en vert ne fait pas forcément ramifier un ginkgo, il est préférable de tailler sur bois en hiver pour que des bourgeons latents se réveillent au printemps, en appliquant un mastic fongicide parce qu’il ne cicatrise pas très bien. Ce sont ses deux seuls défauts (avec parfois une croissance lente, variable selon les sujets).

Ôter 2 à 3 feuilles sur les extrémités des nouvelles pousses, ceci 2 ou 3 fois par an.

Ligature : Il n’y a pas besoin de ligature pour obtenir un Ginkgo en forme de "flamme" (style trés présent chez les japonnais).

Cependant si vous désirez avoir un autre style, vous pouvez le ligaturer en faisant trés attention car la ligature s’incruste vite dans l’écorce.


Esthétique

Styles : On le mènera de préférence dans un style droit, à troncs multiples ou en forêt. Les japonais forment généralement le ginkgo en flamme.

Poterie : Le choix de la poterie dépendra de la saison à laquelle on veut exposer l’arbre : bleu cobalt pour une exposition en automne quand son feuillage est de couleur jaune, ou brun pour une exposition lorsque le feuillage est vert.

Bois mort : Non.

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique


Phytosanitaire

Pourridié : pulvérisation avec un fongicide et changement complet de la terre.

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Photographies

- Jeune Ginkgo Biloba en automne (prop. polo)

Gingko Biloba

- Détail des feuilles en automne (Photo : Narµto)

- Inflorescences (Source : wikimedia commons) :

JPEG - 39.2 ko

- Fruits (Source : wikimedia commons) :

JPEG - 49.8 ko

- http://images.google.fr/images?hl=f...


Liens externes

- http://www.xs4all.nl/~kwanten/frani...

- http://www.ginkgo.biloba.online.fr

- The Ginkgo pages

haut de page