Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Fraxinus excelsior

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

Famille : Oleaceae

Genre : Fraxinus

Espèce : Fraxinus excelsior

Nom commun : Frêne européen, frêne commun


Observations générales

Le frêne est un vigoureux arbre caduque originaire d’Europe et pouvant mesurer jusqu’à 30 mètres à l’état naturel. Il suporte une légère sécheresse mais préfère les sols humides.

Aisément identifiable en hiver par ses rameaux à bourgeons noirs, le frêne porte des feuilles pennées de 35 cm et composées de 9 à 15 folioles de 4 à 10 cm de long, elliptiques et finement dentées. Les feuilles du frêne s’ouvrent tardivement au printemps (généralement début Avril en France) et tombent toujours vertes en automne.

Ses fleurs très discrètes (sauf pour le Fraxinus ornus) donnent à l’automne des samares en grappes.

Même si certains ont longtemps classé le frêne parmi les espèces à éviter en bonsaï, son grand feuillage peut bien se nanifier et rendre sa culture en bonsaï assez facile. Les frênes les plus adaptés au bonsaï sont le frêne chinois (Fraxinus chinensis), le frêne chinois à fleurs (Fraxinus sieboldiana, le frêne oxyphylle (Fraxinus angustifolia ssp oxycarpa) et le frêne à fleurs (Fraxinus ornus). Le fraxinus excelsior peu connu en bonsai est depuis longtemps travaillé par quelques professionnels français et donne d’excellents résultats.


Méthodes d’obtention

Semis : Facile après stratification.

Marcotte : Utile pour refaire un nebari. Bien mastiquer la coupe après séparation. Même si, à l’état naturel, il vit les pieds dans l’eau, le bois du frêne pourrit assez rapidement et se gorge d’eau, mettant en danger l’arbre en entier.

Prélèvement : Bien que le frêne soit vigoureux, le prélèvement est le meilleur moyen pour obtenir des arbres de caractère et au tronc évolué. Les specimens âgés ont en règle générale plusieurs grosses racines qu’il ne faut pas hésiter à rabattre en conservant seulement quelques pains de radicelles. La meilleure période pour prélever est le mois d’avril, juste avant le débourrement . Pour les plus petits arbres, on peut prélever même après l’apparition des premières feuilles, en prenant soin de conserver les racines humides.


Culture

Paramètres généraux

Difficulté : Moyenne

Vitesse de croissance : Rapide

Exposition : Plein soleil

Plage de température : Supporte jusqu’à -10°C.


Arrosage : Laisser toujours le sol humide en période de croissance.

Rempotage : Il faut rempoter chaque année car le frêne a un pouvoir racinaire énorme.

Substrat : Différents types de substrat lui conviennent.

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Pour les débutants, un substrat composé à 100 % d’akadama sera parfait, le temps d’en apprendre un peu plus.

Fertilisation : Régulière mais sans exagération pour limiter la taille des feuilles.

Taille : Pour faire grossir le tronc, on laisse filer un rameau toute l’année et on rabat en fin d’hiver. De nouvelles branches se formeront, sélectionner une nouvelle cime et laisser filer... et ainsi de suite. On obtient ainsi en quelques années un tronc appréciable.

Pour la ramification et l’entretien, ne garder qu’un seul oeil et au début du printemps, enlever le bourgeon terminal pour faire bourgeonner en arrière.

Pour le nebari, le frêne fait vite de grosses racines, qui une fois coupées, en donneront d’autres sans souci. Pour les cicatrices, c’est la même chose (un frene en pleine forme peut refermer une cicatrice de 3 cm sur une année).

Ligature : A la campagne, on se servait souvent des branches de frêne pour fabriquer les manches de pelle ou de pioche. Il faut donc bien ligaturer les jeunes pousses de manière a éviter des branches droites comme des i. D’autre part, les branches ont tendance à pousser verticalement, ont peut haubaner délicatement les branches jeunes ou plus anciennes pour leur donner la position souhaitée.


Phytosanitaire

RAS

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Esthétique

Styles : Compte tenu de ses qualités, le frêne peut etre façonné en tout petit comme en grand bonsaï.

Sa croissance rapide permet de structurer celui-ci aisément dans le style Moyogi.

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique


Photographies

- Frene oxyphylle (Propriétaire : Penjing)


- http://www.penjing-bonsai.com/salle...

- Frêne à fleurs (fraxinus ornus) (Propriétaire : Polo)

- Feuilles de frêne (Photo : Penjing)

- D’autres feuilles (Photo : Hélène)

- Fleurs mâles (Source : wikimedia commons) :

JPEG - 32.5 ko

- Fruits (Source : wikimedia commons) :

JPEG - 39 ko

- http://perso.wanadoo.fr/polo-bonsai...



Liens externes

- un sujet du forum ParlonsBonsaï
- http://perso.wanadoo.fr/georges.gra...

haut de page