Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Formation d’un Genévrier avec Francis ROUX


Histoire d’un Juniperus x media Old Gold, récupéré en mai 2000. On peut régulièrement le recontrer dans des expositions de haut niveau depuis quelques temps. Francis ROUX, castanea sur le Forum est ancien elève de L’EEBF et co-formateur avec Gilles RIGAL de l’atelier du bonsaï-ka.


J’ai récuperé cet arbre en Mai 2000, en rentrant du boulot, le jour des objets encombrants. j’aperçois sur le trottoir un junipérus les racines en l’air.

Je ne savais pas depuis combien de temps l’arbre était arraché, mais vu l’époque,mois de Mai avec averse dans la journée, et connaissant la bonne réaction des genevriers, je m’arrête et le mets dans mon coffre avec un chiffon humide sur le reste des racines.

Le lendemain, je réalise le rempotage en enlevant toute la terre de jardin restant entre les racines en le placant en container avec de la pumice et un peu d’ancien substrat tamisé issu de mes précédents rempotages(akadama et différents graviers sans parties fines).

Après 1 an et demi, l’arbre est en pleine forme. Je commence la sélection des branches, je nettoie et commence la création de jin.

La longue branche de droite (2ème photo) que je cache avec un chiffon (3ème photo),est marcottée en Mai 2002 et séparée en juillet de la même année pour être travaillée en fevrier 2003.

Au mois d’aout 2002 je commence à tracer le shari et je fini le travail en novembre.

- Février 2003 : première mise en forme.

- En mars 2003 :
Je le rempote dans un micapot plus grand que nécessaire pour une meilleure pousse.

Il sera déligaturé en novembre 2003 et poussera "librement " (seulement quelques pincements) jusqu’en 2005.

L’arbre s’est bien densifié. Je l’emmène à ma première année d’école EEBF avec Salvatore Liporace, qui me propose d’ affiner tout le bois mort.

Pour ramollir le bois (sec depuis 3 ans), j’humidifie le bois avec des chiffons et commence ensuite à tirer les fibres petit a petit avec une gouge étroite.
Un travail long mais qui permet d’avoir un bois mort plus naturel :

Seconde mise en forme lors d’un stage avec Salvatore Liporace.

- Avril 2007 :

L’arbre est déligaturé en fin d’hiver 2006 et rempoter en avril 2007 dans un pot plus petit.

- Août 2009 :

Le juniperus a bien évolué, je peux me permettre une nouvelle mise en forme.
Le shari sera prolongé, il est tracé à la craie.

Le shari est fait, avec le nettoyage de l’arbre (taille des pousses et du vieux feuillage et nettoyage de la veine) :

Le travail de ligature commence, et détail du hauban posé pour positionner la cime :

Petit à petit, cela prend forme :

L’arbre est fini, le bois mort blanchi pour faire ressortir la veine :

Différentes faces :

Cet arbre à obtenu le prix des membres du forum parlonsbonsaï lors de l’exposition de Plourhan (Côtes d’Armor) en mai 2010 :

Et fut exposé lors de la 1ère Edition du Festival International du Bonsaï à Saulieu (Côte d’Or) en octobre 2010 :

C’est encore une fois la preuve que rien n’est possible, outre la maîtrise des techniques, sans la patience et le temps.

haut de page