Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Faire bourgeonner en arrière

Opération consistant à empêcher les branches de s’allonger en les taillant court de façon à faire naître des bourgeons sur le bois nu le plus près possible du tronc. Attention, cette technique s’applique principalement sur les feuillus (seuls le mélèze et l’if la supportent ches les conifères).

On fait bourgeonner un bonsaï en arrière en taillant vers la mi-juillet ou la mi-septembre sur du bois lignifié en laissant toujours au moins une feuille au bout du rameau taillé.

Un arbre bourgeonnant facilement permet, à la différence du pincement de faciliter et accélérer la ramification (puisque de nouvelles pousses vont émerger sous et au niveau de la coupe). Le bourgeonnement en arrière permet ainsi de conserver le bonsaï dense et compact.

Les espèces bourgeonnant bien en arrière sont :

- les ormes
- l’érable de Buerger et l’érable palmé
- le charme
- le noisetier
- le fusain
- le frêne
- l’aubépine
- le mélèze
- l’if

Sur un pin, on obtiendra ce bourgeonnement en arrière en enlevant tout ou une partie des veilles aiguilles à la fin de l’été à condition que l’arbre soit correctement fertilisé.

haut de page