Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Potentilla fruticosa

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

Potentille en bonsaï

Famille : Rosaceae

Genre : Potentilla

Espèce : Potentilla fruticosa (Syn. Dasiphora floribunda, Pentaphylloides floribunda)

Nom commun : Potentille, (en anglais : Shrubby cinquefoil, bush cinquefoil, buckbrush, hardhack, ninebark and yellow rose)

Le nom Potentilla a été attribué à la plante par Linné. Il dérive de patens, puissant, allusion aux propriétés astringentes de certaines espèces. Les anglais nomment les potentilles " cinquefoil " ou " five-finger ", allusion à leurs feuilles découpées en cinq folioles. Dasiphiphora vient du grec dasus="Poils" et phoros="Qui porte", allusion à ses feuilles et ses graines poilues.


Observations générales

La Potentilla fruticosa est un arbuste touffu à feuilles pubescentes caduques composées de 5 à 7 folioles oblongues, glauques. Des fleurs jaunes (le plus souvent), blanches ou roses en forme de soucoupe de 4 cm apparaissent seules ou par groupe de 3 d’Avril à Octobre pour donner de nombreux fruits de type akène poilu (50 graines par fleurs !).

Son écorce de couleur rouge-orange pelant par bande donne un aspect respectable à l’arbre même sur de jeunes plants. Le tronc des spécimens plus anciens devient très musculaire (les veines du bois deviennent proéminentes). Dans son habitat naturel qui inclut l’Europe, l’Asie du nord et l’Amérique du Nord, le Potentilla fruticosa atteint des tailles de 1 à 3 mètres.

Il y a aujourd’hui de nombreuses variétés de Potentille de différentes couleurs de fleur dont toutes sont éminemment appropriées pour l’usage en bonsaï.

En Alaska, on utilise la feuille de potentille pour en faire du thé.


Zone climatique

Zone USDA 2 à 8


Obtention

Semis : Semer serré (sous 5 mm de sable) car le pourcentage de levée est faible. Les plants sont nombreux mais souvent faibles et long à pousser. Prévoir 5 ans avant d’avoir une plante bien établie. Privilégier donc le bouturage.

Bouture : Facile fin août sur bouture de l’année ou sur bois sec de novembre à février.

Marcotte : Les rameaux des potentilles rampantes se marcottent naturellement. L’écorce étant très fine une fois enlevées les squames, un garrot bien serré autour du tronc (sans écraser le bois) est suffisant. Ensuite, placer un pot rempli d’akadama et de sphaigne hachée pour obtenir de nouvelles racines (une couche pas trop épaisse pour ne pas en avoir à toutes les hauteurs), et gérer la plante toute la saison en la laissant monter à fleur mais intervenir pour ne jamais la laisser fleurir. Il n’y a que comme ça qu’une potentille produit un réel épaississement, et que la marcotte pourra se faire.


Culture

Paramètres généraux

Difficulté : Facile

Vitesse de croissance : Lente.

Exposition : Plein soleil. Supporte mal une exposition ombragée. C’est une essence de lumière. Donc, au final, la ramification doit ressembler à celle que l’on voit sur les Chênes.

C’est à dire qu’elle ne subsiste que sur le dernier tiers des branches charpentières.

Plage de température : Très rustique. Jusqu’à -25°C.


Soins

Arrosage : Tous les jours en saison de croissance. Veiller à garder la terre humide.

Rempotage : Chaque année juste avant le débourrement dans un pot profond. On pourra aussi utiliser une pierre pour retenir l’humidité qu’elles vont en général chercher avec un pivot assez long. Elle réagit mal a une diminution importante du pot de culture.

Substrat : Substrat composé de terreau et sable à 50/50, bien drainé, évitez les terres lourdes ou inondées.

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Pour les débutants, un substrat composé à 100 % d’akadama sera parfait, le temps d’en apprendre un peu plus.

Fertilisation : Tous les 15 jours en période de croissance.

Taille : La taille doit être très régulière pour conserver un feuillage compact, en dehors bien sûr de la période de floraison (fin de Printemps-début d’Eté).

La Potentille est très vigoureuse et peut exiger un entretien de taille bimensuel. On peut utiliser des ciseaux mais il est préférable de pincer doucement les feuilles avec les doigts.

Si vous faites une taille sur un rameau de grosse taille, laisser un moignon pour créer de futurs jins car la potentille cicatrise mal.

Elle rejette très facilement à partir de la base des rameaux, donc si on ne les taille pas trop court (on en laisse +/-1cm), on renouvelle assez facilement les branches trop raides et trop dures pour être ligaturées. Il faut donc faire particulièrement attention aux épaissisements qui se créent aux endroits ou plusieurs branches partent d’un même endroit.

Ligature : Il est parfaitement possible de former une branche de deux ans mais au-delà, c’est très risqué.

Il vaut mieux ne pas la nettoyer pour ça, car le mille-feuilles qui lui sert de protection joue bien son rôle et nous évite de placer du raphia.

C’est toutefois impressionant, les bruits de craquements sont nombreux car les couches superficielles de son écorce se rompent en émettant des bruits sec


Phytosanitaire

Sensible aux pucerons et aux araignées rouges. Surveillance des cochenilles qui -en période humide- peuvent se loger sous les fibres qui entourent le bois (tronc et rameaux) et affaiblir rapidement le bonsaï.

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Esthétique

En raison de la faible croissance du tronc, on réalise parfois des "tresses" en associant plusieurs petits troncs qui finissent par se souder les uns aux autres.

La pousse peut être très forte si on l’empêche de fleurir ! C’est donc comme ça que l’on parvient à faire grossir le tronc rapidement. Mais pour ça, il faut la laisser aller jusqu’à ce que les premiers bourgeons à fleurs soient formés.

Elle supporte sans problème le jin et le shari.
Les veines contournent facilement les cicatrises de tailles ou les jins. Il faut au moins quatre années pour voir ce dessiner le cheminement des différentes veines. Mais quand cela devient visible, la liaison branche-racine est bien effective. Il vaut donc mieux que ces gonflements soient bien visibles avant de créer un shari.

Styles : Approprié à toutes les formes. La Potentille est propice au bonsaï avec bois mort. Toutefois, le style cascade ne leur convient pas : La branche tombante s’affaibli vite.

Un exemple de travail possible sur cette espèce, avec l’évolution d’un plant de pépinière sur 6 ans, par Morten Albek

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique


Photographies

- Potentille à fleurs blanches Prop : Penjing

- Fleur de potentille au mois de Mai

- Feuille de potentille

- Un beau bonsaï de potentille

- Potentille


Liens externes

- Potentille

haut de page