Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Conicité

Propriété de ce qui est conique.

Un bonsaï réussi doit avoir un tronc conique. Pour cela, seules de longues années de formation permettent de donner satisfaction.

Il faut d’abord connaitre la taille minimum des feuilles de l’espèce choisie. Si les feuilles se réduisent mal, mieux vaut s’orienter vers un grand bonsaï car la hauteur de l’arbre et le diamètre du tronc doivent être proportionnels à la taille des feuilles.

Si on souhaite faire un moyogi, il faut faire pousser très fort le tronc dès les première années, c’est a dire ne pas avoir peur de laisser monter la tige a plus 1.50 m. Ne presque pas tailler les trois première années de mise en pleine terre (facile) ou de culture en pot (c’est plus delicat mais pain racinaire de meilleure qualité par la suite...).

Veiller à ce que beaucoup de branches partent près de la base du tronc, elle aideront au grossissement de la base.
Au bout de trois ans, au printemps, faire une taille sévère à 1/3 de la taille future de l’arbre en choisissant parmi les branches basses une nouvelle cime qui poussera de nouveau comme la première fois très fort et très haut.

Répeter cette opération deux à trois fois selon le nombre de courbes qu’on souhaite obtenir. Après cicatrisation des plaies, le tronc devrait avoir un belle conicité.

Cette opération est à penser sur le long terme... et le mieux est de faire un dessin de l’arbre voulu et de tenter d’arriver en quelque année à celui-ci...

Si on laisse pousser en pleine terre, penser à tailler les racines de temps en temps pour ne pas avoir de trop gros moignons de racines a rétablir en pot.

Ensuite, une fois que le bonsai commence à s’adapter en pot, il est possible de faire les charpentières moyennes,(le mieux est de les commencer durant les dernière année de travail du tronc) et il ne reste plus qu’a faire les branchettes, les plateaux et la ramification.

haut de page