Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Biodiversité

La diversité biologique, ou biodiversité, est la variété et la variabilité de tous les organismes vivants. Ceci inclut la variabilité génétique à l’intérieur des espèces et de leurs populations, la variabilité des espèces et de leurs formes de vie, la diversité des complexes d’espèces associées et de leurs interactions, et celle des processus écologiques qu’ils influencent ou dont ils sont les acteurs.

La biodiversité permet entre autres d’éviter une élimination quasi-totale d’une espèce en cas d’attaque virale (comme dans le cas de la graphiose par exemple).

Ainsi, les arbres d’alignement de Paris représentent une palette végétale riche de près de 120 espèces et variétés différentes, réparties en plus de 40 genres.

Cette richesse floristique s’est particulièrement accrue depuis 1986, date à partir de laquelle 40 espèces et variétés nouvelles sont venues enrichir le patrimoine urbain. L’accroissement de la biodiversité à Paris constitue la prévention la plus efficace pour réduire la fragilité du patrimoine arboré face aux épidémies.

En effet, la part excessive du platane à Paris (39 % des 92 000 arbres d’alignement) fait craindre, face à la progression du chancre coloré à partir du sud de la France, une catastrophe plus grave que celles qui se sont déjà produites au début du siècle avec la verticiliose de l’ailante ou depuis les années 1970 avec la graphiose de l’orme. La présence du chancre coloré est avérée au nord de Lyon.

Quatre autres essences sont également, bien qu’à un moindre degré, largement représentées à Paris : le marronnier (16 %), le tilleul ( 9 %), le sophora (9 %) et l’érable (6 %).

Progressivement, de nouvelles essences adaptées (micocoulier de Provence, charme, noisetier de Byzance, poirier de Chine, ginkgo biloba) se substituent à celles qui prédominent.

haut de page