Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Aesculus hippocastanum - Marronnier d’Inde

FICHE BOTANIQUE

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

Famille : Hippocastanaceae

Genre : Aesculus

Espèce : Aesculus hippocastanum

Nom commun : Marronnier d’Inde, (horse chestnut en anglais)

Aesculus désigne en latin un chêne à glands comestibles consacré à Jupiter. Hippocastanum vient des mots grecs hyppos, cheval et castanon, châtaigne ; chataîgne de cheval désignant le fruit.

Observations générales

Arbre originaire des Balkans et de l’Asie occidentale, il serait arrivé en France en 1615. Bien que le fruit soit semblable à la châtaigne comestible, les deux espèces d’arbres ne sont pas parentes. Toutes les parties du marronnier commun contiennent des toxines, surtout les fruits.


Zone Climatique

tempérée. Zone USDA 5.


Obtention

Semis : Stratifiez la graine 6 mois dans du sable. Semis en mars/avril dans un pot en terre cuite assez grand et dans un mélange 50% sable et 50% terreau.


Culture

Paramètres généraux

Difficulté : Moyenne.

Vitesse de croissance : Rapide.

Exposition : Soleil/mi-ombre.

Ventilation : Aéré.

Hygrométrie : Humide.

Plage de témpérature : De -10°c à 20°c.

Observations

Le marronnier est plus adapté pour de grands bonsaï (à partir d’environ 80 cm). Il vaut mieux le laisser grossir pour que le rapport grosseur du tronc / taille des feuilles soit harmonieux.

Il donnent de jolies fleurs blanches à partir d’une douzaine d’années.


Soins

Arrosage : Le Marronnier a besoin de beaucoup d’eau et d’une atmosphère humide sinon les feuilles jaunissent et se dessèchent très facilement. Il faut donc le bassiner régulièrement sourtout de mai à août ;

Rempotage : Tous les 2 ans pendant les premières années de culture puis tous les 3-4 ans lorsque l’arbre a atteint une certaine maturité. Attention à ne pas trop tailler les racines et à ne pas les abîmer car elles sont assez fragiles. L’application de mastic sur les cicatrices est recommandé pour éviter la putréfaction.

Substrat : Il se développe bien dans un mélange classique 1/3 terreau 1/3 sable et 1/3 akadama.

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Pour les débutants, un substrat composé à 100 % d’akadama sera parfait, le temps d’en apprendre un peu plus.

Fertilisation : Tous les 15 jours de mars à juillet avec un engrais organique (type Biogold 5,5/6,5/3,5), puis reprise à la mi-septembre jusqu’à fin octobre avec un engrais organique moins riche en azote (type Sumo 2/3/6).

Taille : Ebourgeonnement au tout début du printemps juste avant le débourrement. Enlever les bourgeons du bas d’abord en raison de la forte tendance apicale de cet arbre puis, quand les bourgeons dormants commencent à bouger, ébourgeonner ceux du haut. A la place de chaque bourgeon, on en obtient trois ou quatre plus petits de 8 feuilles. Une feuille supprimée donne naissance à une pousse de huit feuilles. Ensuite, au moment où les bourgeons débourrent, pincer la partie terminale avec les ongles pour limiter la croissance de la pousse.

- voir le détail du pincement du marronnier ici

Taille des rameaux à 2 feuilles, en été. Le marronnier réagit assez mal à la taille (il fait des boursouflures), il vaut mieux le travailler en douceur.

Taille de structure en hiver.

On peut l’effeuiller complètement tous les 2 ans pour favoriser la nanification des feuilles.

Ligature : ligature possible tant que les branches sont souples et quand le marronniers n’a pas encore de feuilles. Bien surveiller l’incrustation éventuele du fil. Retirer si nécessaire.


Phytosanitaire

Pas de problème particulier.

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Esthétique

Styles : Les marronniers se prêtent aux styles droit, à troncs multiples et forêt. les formes sinueuses sont quasiement impossibles ;

Poterie : Ils ont besoin de poteries profondes, de préférence foncées et mates.

Bois mort : Non.

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique


Photographies

- Fruits (photo : Mister Jingles)

- Jeunes plants (Photo : Miramax) :

- Gros plan sur les jeunes feuilles (Photo : Miramax) :

- Fleurs (Source : wikimedia commons)

JPEG - 107.3 ko
(Source : wikimedia commons)

- http://images.google.fr/images?hl=f...


Liens externes

On trouve peu de renseignements sur les marronniers. Il y a quelques exemples sur les sites suivants :

- pincement du marronnier avec détails et photos
- http://perso.wanadoo.fr/georges.gra...
- http://www.itis.usda.gov/servlet/Si...

haut de page