Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Acer ginnala

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

Famille : Aceraceae

Genre : Acer

Espèce : Acer ginnala

Nom commun : Erable de l’Amour, Érable du fleuve Amour (Amur maple en anglais)

Le nom "ginnala" vient du nom vernaculaire chinois de cet arbre.

Le nom anglais "Amur maple" (érable de l’Amur) vient du fleuve Amur qui sépare la Russie de la Chine. Amur est devenu Amour dans la traduction française.


Observations générales

Originaire des régions froides de la Chine et du Japon, cet arbre robuste prospère là où l’érable japonais ne survit pas.

A l’état naturel, Acer ginnala peut atteindre 10 m de haut et se développe habituellement avec de multiples troncs. Il faudra donc le tailler tôt dans la vie de l’arbre pour créer des branches principales dominantes. L’érable de l’Amour se développe assez rapidement quand il est jeune s’il reçoit assez d’eau et d’engrais mais il ralentit fortement sa croissance avec la maturité (vers 20 ans).

Ses feuilles trilobées ont un lobe central plus long que les 2 lobes latéraux.

Fait rare chez les érables, ses fleurs blanches sont très parfumées. Elles donnent des samares très rapprochées l’une de l’autre, murissant en Automne ou elles présentent une jolie couleur rouge. Elles restent souvent tout l’hiver sur l’arbre.

L’érable de l’Amour est un excellent arbre pour petit jardin en raison de sa petite dimension compacte. Il peut être formé en buisson ou en petit arbre avec un tronc allant de 1 à 2 mètres de hauteur.

Acer ginnala a été introduit en 1860 aux Etats-unis et est populaire depuis peu de temps en bonsaï. Il devrait être plus utilisé car c’est un érable attrayant et simple d’entretien. Il a des feuilles tri-lobées comme l’érable trident mais est beaucoup plus résistant au gel. En effet, il est beaucoup plus tolérant aux conditions défavorables que la plupart des autres érables. Acer ginnala a également une coloration d’automne superbe. Le cultivar ’Durland’s dwarf’ est particulièrement recommandé pour le bonsaï.


Zone climatique

Zone USDA 3 à 8

Très résistant - prospère dans les zones 3 à 8 mais peut supporter des secteurs légèrement plus chauds si on le protège du plein soleil.


Obtention

Semis : Germination facile, en place ou en pot à l’extérieur, des graines récoltées à l’automne et stratifiées tout l’hiver dans du sable. Cette espèce se multiplie tellement facilement qu’elle est considérée comme invasive dans certains états américains. Graines disponibles à l’achat ici

Bouture : Difficile sur l’érable. A tenter fin mai ou début juin sur pousse de l’année (diamètre inférieur à 1 cm) placée à l’étouffée (boite ou bouteille en plastique avec couvercle transparent entrouvert) dans un mélange terreau-pouzzolane.

Marcottage : Les érables se prêtent généralement bien au marcottage.

Greffe : De coté sous écorce en novembre. On peut aussi utiliser la méthode dite par insertion.


Culture

Paramètres généraux

Difficulté : Facile.

Vitesse de croissance : Rapide dans les premières années (30 cm/an) puis lente. Un érable de l’Amur peut mesurer 1 m de hauteur à 3 ans mais avec une largeur du houppier de 1.5m.

Exposition : Mi-ombre pour éviter de griller les feuilles. Plein soleil possible à partir de Septembre.

Ventilation : Aéré.

Hygrométrie : humide.

Plage de température : De -10°c à 30°c.


Observations

Bois cassant supportant les grosses coupes. Cicatrisation rapide.


Soins

Arrosage : Modéré, mais ne jamais laisser sécher totalement si exposé au soleil.
Réduit à une très légère humidité pour les racines en hiver. Laisser sécher la surface entre 2 arrosages.

Rempotage : Au printemps au moment du débourrement tous les deux ans (espèce vigoureuse).

Substrat : Dans un mélange drainant, par exemple 1/3 Akadama, 1/3 sable grossier et 1/3 terreau ou terre de bruyère. Choisir une poterie de volume important.

Les jeunes arbres doivent être rempotés tous les ans. Ensuite, on alternera année de rempotage avec année de défoliation.

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Pour les débutants, un substrat composé à 100 % d’akadama sera parfait, le temps d’en apprendre un peu plus.

Fertilisation : Hebdomadaire le premier mois après l’apparition des feuilles puis toutes les deux semaines en été.

Taille : Tailler au Printemps sur le vieux bois sans laisser de bourgeons apparents ni de tire-sève. En laissant même un seul bourgeon, seul ce bourgeon poussera.
Quand on a une branche longue, il faut tailler à peu près à l’endroit où on souhaite voir sortir de nouvelles pousses. Impossible de repérer les noeuds, mais il y en a.

Attention, cette taille n’est pas une taille de structure. Elle se fait en période de végétation quand la sève commence à circuler.

La cicatrisation est bonne. Il est nécessaire de tailler souvent pour éviter les entre-noeuds trop longs. Bourgeonne en arrière facilement. La défoliation est possible en juin.

Ses feuilles se réduiront à 2 à 3 cm de longueur si on pratique une défoliation tous les deux ans au milieu de l’été.

Taille de structure en fin d’hiver, avant le débourrement, sur une période hors gel de préférence.

Ligature : Le moment idéal est juste après la défoliation, sur des rameaux encore verts, car le bois devient vite cassant.


Phytosanitaire

Traiter préventivement contre l’oidium. Sensible aux pucerons, aux cochenilles et au Verticillium.

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Esthétique

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique.


Photographies

- Feuilles (Photo : Diex)

- Feuilles et fruits : (Photo : Cramassouri) :

- http://images.google.fr/images?q=ac...


Liens externes

- L’érable de l’Amour de Monique

- 7 ans de formation d’un Acer ginnala

- http://hort.ifas.ufl.edu/trees/ACEG...

haut de page