Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Acer campestre - Erable Champêtre

FICHE BOTANIQUE

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

Famille : Aceraceae

Genre : Acer

Espèce : Acer campestre

Nom commun : Erable champêtre aussi appelé "aceraille", "auzerolle" ou "bois chaud" (’’Hedge maple’’ en anglais)


Observations générales

L’Acer campestre ou érable champêtre est une espèce appartenant au genre Acer dans la famille des Aceraceae. Il peut vivre 150 ans. Malgré son nom, il est plutôt forestier. Son bois est le plus dur et le plus résistant de tous les érables. Cette espèce s’hybride facilement avec l’érable de Montpellier dans la zone de contact entre les deux espèces.

C’est un petit arbre caduque à port érigé très commun en France sauf dans la région méditerranéenne. Il a une cime étroite et ne dépasse pas 7 à 8 mètres à l’âge adulte. Sa feuille de 3 à 5 lobes obtus est une des plus petites des espèces européennes (4 à 8 cm maxi). Les fleurs sont verdâtres, velues, en corymbes dressés peu fournis. Ses deux samares forment un angle plat.


Zone climatique

Tempéré. Zone USDA 5 à 8


Obtention

Semis : Germination facile en place ou en pot à l’extérieur, des graines récoltées à l’automne et stratifiées tout l’hiver dans du sable.Graines disponibles à l’achat ici

Bouture : Difficile sur l’érable. A tenter fin mai ou début juin sur pousse de l’année (diamètre inférieur à 1 cm) placée à l’étouffée (boite ou bouteille en plastique avec couvercle transparent entrouvert) dans un mélange terreau-pouzzolane.

Marcottage : Les érables se prêtent généralement bien au marcottage.

Greffe : De coté sous écorce en novembre. On peut aussi utiliser la méthode dite par insertion ou par perçage.


Culture

Paramètres généraux

Difficulté : Très facile.

Vitesse de croissance : Rapide.

Exposition : Soleil ou mi-ombre.

Ventilation : Aéré.

Hygrométrie : humide.

Plage de température : De -10°c à 30°c.

Observations

Supporte le plein soleil. Pousse très droit. Bois cassant supportant les grosses coupes. Cicatrisation rapide.


Soins

Arrosage : Modéré, mais ne jamais laisser sécher totalement si exposé au soleil.
Réduit à une très légère humidité pour les racines en hiver. Laisser sécher la surface entre 2 arrosages.

Rempotage : Au printemps, tous les deux ans (espèce vigoureuse)

Substrat : Dans un mélange drainant, par exemple 1/3 Akadama, 1/3 sable grossier et 1/3 terreau. L’érable champêtre est calcicole. Choisir une poterie de volume important.

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Pour les débutants, un substrat composé à 100 % d’akadama sera parfait, le temps d’en apprendre un peu plus.

Taille : L’érable Champêtre est facile à mettre en forme par la taille. La cicatrisation est bonne. Il est nécessaire de tailler souvent pour éviter les entre-noeuds trop longs. Bourgeonne en arrière facilement. La défoliation est possible en juin afin de diminuer la taille des feuilles, mais on peut aussi couper systématiquement les grandes feuilles.

Pour une cicatrisation plus rapide, tailler les branches en période de croissance et couvrir la plaie avec un mastic fongicide. Pincer les jeunes pousses durant toute la période de croissance.

Taille de structure en fin d’hiver, avant le débourrement, sur une période hors gel de préférence, en mastiquant les coupes de plus de 2-3mm et en tenant compte d’un retrait de sève qui est toujours important chez eux (tailler au moins 1 à 2 cm au dessus du bourgeon que l’on veut préserver pour donner la direction de la nouvelle branche).

Ligature : Le moment idéal est juste après la défoliation, sur des rameaux encore verts, car le bois devient vite cassant.


Phytosanitaire

Maladies : Particulièrement sensible à l’oidium, traiter préventivement à la bouillie bordelaise.

Parasites : pucerons

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Esthétique

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique


Photographies

JPEG - 59.4 ko
acer campestre - feuille
JPEG - 23.1 ko
erable champêtre
propriété de Roland

- http://images.google.fr/images?q=ac...


Répartition géographique

JPEG - 58.9 ko
acer campestre - répartition géographique

Liens externes

- http://perso.wanadoo.fr/georges.gra...

haut de page