Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Acariens


- Tétranyque tisserand

Généralités

Les acariens sont des organismes piqueurs quasiment invisibles à l’oeil nu. Ils appartiennent à l’ordre des Arachnides (de la même famille que les araignées ou les tiques).

Les acariens ne sont pas des insectes. Ils ont 8 pattes et sont verts ou bruns. En automne, quand la température et la lumière diminuent, les femelles (en nombre trois fois plus important que les males) prennent une couleur orange rouge. Ils portent deux taches foncées typiques au milieu du corps.

Pas plus d’un millimètre, ils apparaissent jaunes et tissent de fines toiles qui les protègent de la pluie. Tout d’abord à l’aiselle des feuilles puis sur toute la plante.

Ils sont très difficiles à combattre car leur oeufs hivernent dans le sol ou dans les infractuosités de l’arbre. Le meilleur moyen de les prévenir est une bonne hygiène des plantes : Humidité relative élevée même si celle ci favorise l’éclosion des oeufs, température adaptée à l’arbre, sachant que, lorsque les conditions le permettent, une température élevée est défavorable à la multiplication de ces bêtes.

Ensuite la lutte la plus pratiquée est l’introduction d’acariens prédateurs, généralement des Phytoséidés, ils sont sans danger pour vos plantes et sans éradiquer les Tétranyques ils atteignent un équilibre dans lequel nos ennemis deviennent sans danger pour nos plantes. Toutefois, l’idée de la douche est la meilleure en premier lieu, elle permet de supprimer la majeure partie des adultes et des oeufs. Mais attention car les oeufs tombent dans votre terre et éclosent à nouveau dès que les conditions redeviennent favorables. Il est donc indispensable de couvrir de façon attentionnée le pot et le substrat.

Comment diagnostiquer les attaques d’acariens ?

Les premiers symptomes sont pour tous les types d’acariens des tâches sur le feuillage de vos plantes.

Reproduction

Ils pondent leurs oeufs sous les feuilles et s’alimentent en suçant la sève végétale, ce qui a pour effet de faire apparaitre de petits points jaunes sur les feuilles.

La forme larvaire de l’acarien, le protonymphe, hiberne dans la moindre cavité où elle peut survivre pendant des mois dans des humidités basses. Elle se réactivera pour devenir adulte dès que reviendront les conditions optimales pour son évolution. Elle est donc particulièrement difficile à éradiquer.

Durant sa vie, un acarien femelle pond entre 25 et 50 œufs toutes les trois semaines. C’est pour cette raison qu’il est très difficile de se débarasser des acariens. Il se reproduisent toute l’année avec un pic à l’automne.


L’araignée rouge

L’acarien le plus dangereux pour le bonsaï est l’araignée rouge ou "acarien jaune" qui s’appelle en réalité le tétranyque tisserand (Tetranychus urticae). La femelle mesure 0,5 mm de long ; le mâle, 0,3 mm. C’est un acarien ravageur de culture qui prolifère en environnement chaud et sec. Ils se multiplient en 40 jours à 15 °C mais en seulement 7 jours à 30 °C. Sa présence est donc le signe d’une atmosphère trop sèche. On peut parfois l’éliminer simplement en vaporisant matin et soir de l’eau sur et surtout sous le feuillage.

Identification

On peut mettre une feuille blanche sous les feuilles et secouer la feuille suspecte. Des particules fines tomberont.

En faisant glisser le doigt sur les particules, si de fines traces rouges apparaissent, c’est que votre arbre est infecté.

En cas d’attaque par l’araignée rouge, on voit également apparaitre de très fines toiles sur le feuillage et les feuilles prennent un aspect moucheté puis se dessèchent. Si l’invasion est massive, la plante peut mourir.

Traitement

Le tétranyque n’aime pas l’humidité. Il faut donc éliminer les toiles et vaporiser ou même doucher l’arbre avant de le mettre sous cloche (si possible) ou dans un sac plastique transparent 2 à 3 jours en brumisant très souvent.

Si cela ne suffit pas, utiliser un acaricide comme le dicofol (éviter la forme en bombe).

On peut aussi utiliser un autre acarien : le phytoseiulus.

Cet acarien prédateur peu exterminer entièrement un foyer de tétranique. Un adulte détruit environ cinq araignées adultes et 20 oeufs ou larves par jour. Quand il n’y a plus de proies, le Phytoseiulus meurt. Contrairement à l’araignée rouge, le phytoseiulus n’apprécie pas l’air sec.

haut de page